Peintre, scénographe pour le théâtre et les arts vivants, chef-décorateur pour le  cinéma et musicien, Kays Rostom débute sa carrière en Belgique où il étudie la scénographie de 1976 à 1981 puis signe les décors et costumes de plusieurs pièces de théâtre en Europe. Il voyage au Sénégal, au Burkina Faso et au Mali pour s’initier aux rythmes et percussions d’Afrique de l’Ouest. Il joue avec Vaya Con Dios à la fin des années 80.

De retour à Tunis, il crée les décors d’une trentaine de spectacles et films. Il enseigne la scénographie à l’Institut Supérieur d’Arts Dramatiques jusqu’en 2010 et forme en 2012/2013 de jeunes scénographes tunisiens et allemands dans le cadre de projets initiés par le Goethe Institut. Il a également créé quatre spectacles. Artiste multidisciplinaire, il s’est construit depuis le début de sa carrière un univers issu de ces trois modes d’expressions (peinture – scénographie – musique) dont il puise constamment l’essence pour nourrir son approche très personnelle de ses créations.

Au Théâtre National Tunisien, il signe la musique des spectacles Violence(s) et Peur(s) de Jalila Baccar & Fadhel Jaïbi ainsi que les scénographies de K.O de Jamila Chihi & Noomen Hamda et de Fenêtres sur… de Raja Ben Ammar.

Il dirige un atelier de « Rythme et Corps dans l’Espace » à l’École de l’Acteur du Théâtre National Tunisien.

Revue de presse
Kays Rostom