Wael Marghni

Wael Marghni débute la danse dans la rue en 2006, puis entre au centre cuturel russe et travaille avec le chorégraphe Hafedh Zellit. En 2010 il intègre le Centre Chorégraphique Méditerranéen sous la direction de Imed Jemaa, et participe à deux de ses créations « Hala » et « Sala », produites par le Théâtre National Tunisien. Il travaille en parallèle avec de jeunes chorégraphes, Karim Twayma et Marwen Rouine dans « Dansing » et « Jeux en silence ».

Il participe à plusieurs spectacles au sein du Centre Chorégraphique  :« Dyéri », « Avalanche », « Nhar rah », « Danse Bluetooth » « Séquence vidéo » et « Note chorégraphique ».

Il a aussi récemment crée ses propres spectacles : « Salle d’attente », « Hors Jeux », « Sous-sol » et « Koffirto ». Il participe à plusieurs festivals internationaux (Carthage, Lyon, Bruxelles…)

Dans la volonté d’enrichir ses connaissances, il a travaille avec le chorégraphe suisse Marcel Leemann « Physical Dance Theater », spécialisé dans la « danse émotionnelle et physique » et la chorégraphe américaine Kathleen Reynolds. Il passe son été 2014 en France, avec la Compagnie de danse Hallet Eghayan – Aux Échappées Belles.

Depuis 2013 Wael Marghni est membre du conseil international de danse de l’Unesco. Il a reçu en 2015 le prix du meilleur danseur dans le cadre festival « Tunis capitale de la danse » avec son solo « Koffirto »

Lors de la saison 2015-2016, Wael Marghni a commencé la formation au sein de l’ACTS, école de danse contemporaine de Paris.
Wael a travaillé avec beaucoup d’intervenants prestigieux, notamment Sylvain Groud, Yvan Alexander et l’Ultima Vez ( La compagnie de Wim Vandekeybus )

En 2017, Wael a collaboré avec Nejib Khalfallah pour la création du Théâtre National Tunisien, « Fausse Couche« .